la presse

 

L’ETUSA ET MERCEDES-BENZ ALGÉRIE SIGNENT UN ACCORD POUR L’ACQUISITION DE 100 BUS

  Un accord a été signé lundi à Alger entre l’Entreprise de transport urbain et suburbain d’Alger (ETUSA) et la Société Algerian Motors Services Mercedes-Benz (SPA AMS-MB) relevant du ministère de la Défense nationale (MDN), pour l’acquisition de 100 bus urbains.

Cet accord a été signé entre la Directrice générale de AMS-MB, Amel Adnane, et le Directeur général de l’ETUSA, Abdelkader Belmiloud, en marge d’une cérémonie de livraison de 380 camions et véhicules de marque Mercedes Benz.
L’accord porte sur l’acquisition par l’ETUSA de 100 bus urbains de type Conecto qui seront livrés par la Société AMS-MB.

 

L’ETUSA et Mercedes-Benz Algérie signent un accord pour l’acquisition de 100 bus

//////////////////////////////////////////

 

Livraison de 380 camions et véhicules et accord avec l’ETUSA pour la livraison de 100 bus: l’industrie militaire, un cran au dessus

Livraison de 380 camions et véhicules et accord avec l’ETUSA pour la livraison de 100 bus: l’industrie militaire, un cran au dessus

06 novembre23:512017

Un total de 380 camions et véhicules tous usages de marque  Mercedes Benz  ont été livrés lundi par la société Algerian Motors Services-Mercedes-Benz (SPA AMS-MB) de Rouiba au profit de la Direction centrale du matériel relevant du ministère de la Défense nationale (MDN) ainsi que d’entreprises économiques publiques et privées.

Ce lot comporte 282 camions et 98 véhicules utilitaires (bus urbains, fourgons…) fabriqués par la Société algérienne pour la production de poids lourds Mercedes-Benz (SAPPL-MB) sise à Rouiba et la Société  algérienne pour la fabrication de véhicules de marque Mercedes-Benz (SAFAV-MB) sise à Tiaret.

A cet effet, un protocole de livraison a été signé entre la SPA AMS-MB et ses différents clients, à savoir la Direction centrale du matériel du MDN, l’Entreprise de transport urbain et suburbain d’Alger (ETUSA), la Société nationale de commercialisation et de distribution des produits pétroliers (Naftal), les Etablissements de gestion de services aéroportuaires d’Alger (EGSA) et d’Oran (EGSA Oran), ainsi que deux sociétés privées, Moulins El Baraka (Biskra) et Cipro (Alger).

Par ailleurs, un accord a été signé lundi à Alger entre l’Entreprise de transport urbain et suburbain d’Alger (ETUSA) et la Société Algerian Motors Services Mercedes-Benz (SPA AMS-MB) relevant du ministère de la Défense nationale (MDN), pour l’acquisition de 100 bus urbains.

Cet accord a été signé entre la Directrice générale de AMS-MB, Amel Adnane, et le Directeur général de l’ETUSA, Abdelkader Belmiloud, en marge d’une cérémonie de livraison de 380 camions et véhicules de marque Mercedes Benz.

L’accord porte sur l’acquisition par l’ETUSA de 100 bus urbains de type Conecto qui seront livrés par la Société AMS-MB.

La Société AMS-MB est chargée de la livraison et de la distribution des véhicules fabriqués par la Société algérienne pour la production de poids lourds Mercedes-Benz (SAPPL/MB) à Rouiba et la Société algérienne pour la fabrication de véhicules de marque Mercedes-Benz (Safav) à Tiaret.

Livraison de 380 camions et véhicules et accord avec l’ETUSA pour la livraison de 100 bus: l’industrie militaire, un cran au dessus

////////////////////////////////////

تجسيدا لبرنامج الإنعاش الاقتصادي

تسليم 370 شاحنة عربة «مرسيدس بنز» متعددة المهام

حياة. ك 

تسليم 370 شاحنة عربة «مرسيدس بنز» متعددة المهام

في إطار تجسيد برنامج الإنعاش الاقتصادي الذي بادر به رئيس الجمهورية، القائد الأعلى للقوات المسلحة ووزير الدفاع، الرامي إلى بعث وتشجيع المنتوج الوطني تم، أمس، تسليم 370 شاحنة عربة متعددة المهام من علامة «مرسيدس بنز» من صنع شركة «ams-mb» بالرويبة، لفائدة المديرية المركزية للعتاد التابعة لوزارة الدفاع الوطني ومؤسسات اقتصادية خاصة.

تم بمناسبة حفل التسليم، توقيع صفقة بين شركة «ams-mb» والمؤسسة العمومية للنقل الحضري «إيتوزا»، بغرض تزويدها بـ100 حافلة من نوع «كونكتو». تأتي هذه الصفقة استجابة للطلبات الواردة من مختلف المؤسسات الوطنية العمومية والخاصة، تجسيدا فعليا للأهداف المسطرة من طرف القيادة العليا للجيش الوطني الشعبي الرامية لخلق نسيج اقتصادي وطني متكامل.
في هذا الإطار، أبرز العميد إسماعيل كريكرو المدير العام للشركة الجزائرية لتطوير العربات علامة «مرسيدس بنز»، التابعة لوزارة الدفاع الوطني، أهمية الصفقة، مفيدا أنه تم تسليم أكثر من 280 شاحنة وحافلة و98 سيارة نفعية.
كما أعطى نبذة عن استراتيجية وزارة الدفاع الوطني ومساهمتها في تنمية الصناعات الميكانيكية، خاصة منها صناعة السيارات والشاحنات، تدعيما لبرنامج التنمية المسطر من قبل الهيئات العليا للبلاد، مفيدا أن وزارة الدفاع الوطني من خلال مديرية الصناعات العسكرية، استحدثت 4 شركات ذات أسهم منها 3 شركات للتصنيع وواحدة للتوزيع.

مديرية الصناعات العسكرية ستنتج 15 ألف شاحنة و1500 حافلة
الشركة الأولى خاصة بالوزن الثقيل توجد برويبة، ستنتج 15 ألف شاحنة و1500 حافلة، والثانية تقع بوهران، تقوم بصناعة السيارات النفعية (2000 سيارة رباعية الدفع و6000 سيارة نفعية)، والشركة الثالثة يتم بها صناعة المحركات وهي متواجدة بقسنطينة، والتي ستنتج 25 ألف محرك، منها 17 ألف محرك موجه إلى شركة صناعة الوزن الثقيل بالرويبة، والشركة الرابعة وهي شركة توزيع تقع في هذه الأخيرة.
وقال إن العدد الإجمالي لعربات الوزن الثقيل بالرويبة يزيد عن 3000 شاحنة و100 حافلة، بالإضافة إلى شركة صناعة السيارات النفعية 6000 سيارة نفعية و3800 سيارة رباعية الدفع، هذه الشركات المختلطة تحوز منها وزارة الدفاع الوطني – بحسب ما ذكر المتحدث – على أغلبية الأسهم من خلال مؤسساتها تحت وصاية مديرية الصناعات العسكرية، وكلها مشاريع إستراتيجية تتولى تسييرها وترقيتها.
من جهته تحدث العقيد رداوي تهامي، رئيس اللجنة المركزية لاستلام العتاد ممثل المديرية المركزية للعتاد بوزارة الدفاع الوطني، عن المنهجية المسطرة من قبل القيادة العليا للجيش الوطني الشعبي، الرامية للرفع من قدرات وحدات الجيش من خلال تطوير القدرات الصناعية العسكرية.
وأوضح أن هذه الاستراتيجية، تتمشى مع برنامج الإنعاش الاقتصادي المعتمد تحت رعاية رئيس الجمهورية، الذي يهدف إلى إعادة تفعيل الصناعة الوطنية، مفيدا في هذا الصدد أن المديرية المركزية للعتاد بصفتها الهيئة المكلفة باقتناء وتسيير العتاد استلمت، البارحة، حصة أخرى من العربات التكتيكية والنفعية لفائدة الجيش الوطني الشعبي، على غرار تلك المستلمة سابقا من شاحنات لنقل الأفراد، شاحنات بالصهاريج وشاحنات إخلاء.  ومن بين الشركاء الذين أبرموا صفقات مع «مرسيدس بنز» شركة مطار الجزائر، حيث أكد عمار سلال مسؤول اللوجستيك بالشركة في تصريح للصحافة على الهامش، «أنه تم التكفل بطلباتنا وتسليمها في الآجال المحددة»، لافتا إلى أن الشركة في إطار إعادة حظيرة المطار «اقتنينا 6 حافلات من نوع «كونكتو»» وحافلات من النوع الصغير والكبير»، قائلا إن «اقتناء هذه الحافلات يصب في إطار تشجيع الإنتاج الوطني والمحلي، وتطبيقا لتوجيهات الحكومة».

«إيتوزا» ستستلم 100 حافلة قريبا بقيمة تزيد عن 2 مليار دج
كما أبرمت «المؤسسة العمومية للنقل الحضري «إيتوزا» صفقة مع شركة «مرسيدس بنز» لاقتناء 100 حافلة من نوع «كونكتو» التي ستسلم لها قريبا وذلك في إطار شراكة تشجع منتوجات جزائرية الصنع، بحسب ما صرح به للصحافة بن ميلود عبد القادر مدير المؤسسة، مشيرا إلى أنه تم استلام 20 حافلة، كما أكد على نوعية وقوة العربات التي تصنعها شركة «مرسيديس بنز» هذه الماركة العالمية.
وأوضح بن ميلود، أن اقتناء 20 حافلة تم من ميزانية الشركة، بينما صفقة شراء 100 حافلة أخرى تتم من خلال الاستفادة من الصندوق الوطني للاستثمار، مفيدا أن الصفقة بقيمة تزيد عن 2 مليار دج، مذكرا أن «إيتوزا» تمتلك حاليا 333 حافلة أغلبها في حالة مهترئة ما يجعل الحظيرة في حاجة إلى تجديد.
«نفطال الزبون الثاني لـ «مرسيدس بنز»
بعد وزارة الدفاع الوطني
أما رشيد نديل، الرئيس المدير العام لشركة نفطال، فقال في تصريح، إنه تم تقديم طلبية لاقتناء 259 شاحنة، تم استلام 50 منها سابقا وتم تجربتها، «فوجدناها تستجيب للمعايير من حيث القوة و«الديزاين» وهذا أمر يشرف»، مشيرا إلى أن شركته تعد الزبون الثاني لـ «مرسيدس بنز» بعد وزارة الدفاع الوطني.
وأفاد، أن 40 شاحنة أخرى تم استلامها البارحة، بموجب الاتفاقية المبرمة بين الشركتين، ما يمثل 35٪ من حجم الطلبية و»هذا هام جدا». كما أن الاستلام تم في آجاله المحددة، بل أكثر من ذلك يقول: «كنا سابقا ننتظر استلام الطلبات 18 شهرا، بينما حاليا لا تتجاوز المدة 7 أشهر. كما استفادت شركة نفطال من حيث الثمن والكلفة اللذان انخفضا بشكل كبير (التعامل بالدينار بدل العملة الصعبة) عما كانا عليه حينما كان التعامل يتم مباشرة مع الشريك الألماني. —

جريدة الشعب يوم 07 نوفمبر 2017

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

Mise en service des nouveaux bus de l’ETUSA:

le transport assuré

 

 

 

APS PHOTOS © 2017

ALGER – Les nouveaux bus de l’Etablissement de transport urbain et suburbain d’Alger (ETUSA) ont assuré leurs dessertes, lundi, au deuxième jour de leur mise en service dans des « conditions ordinaires », après la grève inopinée observée, dimanche, par les transporteurs privés pour protester contre la mise en service de ces nouveaux bus destinés à assurer des lignes bien desservies« , a-t-on constaté.

A la deuxième journée de leur mise en service, les nouveaux bus de l’ETUSA ont assuré leurs dessertes dans des « conditions ordinaires », de même que les transporteurs privés qui avaient mis fin, dimanche après-midi, à leur mouvement de grève.

Le président du syndicat des transporteurs privés, Fniza Amar a affirmé à l’APS que la grève des transporteurs privés avait été observée sans préavis, soulignant que les lignes renforcées étaient effectivement « bien desservies ».

Il a ajouté que l’arrêt de la grève des transporteurs privé était « provisoire », en attendant la réponse de la direction des transports à leurs revendications soulevées hier lors d’une rencontre ayant regroupé les protestataires et le syndicat avec le directeur des transports de la wilaya et consistant notamment en l’arrêt des dessertes des nouveaux bus de l’ETUSA pour les lignes déjà assurées par le privé.  

Le taux de suivi de la grève a atteint 80% sur un total de 4.000 bus privés d’Alger, a-t-il rappelé.

Le directeur des transports de la wilaya d’Alger, Rachid Ouezzane avait qualifié, Dans une déclaration à l’APS, cette grève « d’illégale », estimant que « les appréhensions » des transporteurs privés étaient injustifiées.

 Il a affirmé que le renforcement des lignes de transport de la capitale avec près de 250 bus visait à « améliorer la qualité des prestations fournies aux citoyens et ne constitue aucunement une menace pour les postes d’emploi des transporteurs privés ».

Il a dit avoir rencontré les représentants des transporteurs grévistes en vue de les rassurer quant à cette démarche visant à renforcer les lignes de transport vers les nouvelles cités, avec l’ouverture de nouvelles lignes vers les régions non couvertes par l’ETUSA, en vue d’améliorer le service public.

Le directeur général de l’ETUSA, Abdelkader Benmiloud a déclaré à l’APS que son entreprise avait renforcé son parc de bus, au titre d’un appel d’offre ouvert, remporté par un opérateur privé, pour desservir les nouvelles cités.

L’objectif de l’ETUSA est de renforcer le service public et d’assurer des bus de transport vers les régions non et peu desservies par l’ETUSA, a-t-il dit, soulignant que plusieurs demandes lui sont parvenues de présidents d’APC ou de citoyens à cet effet », des demandes que nous « veillons à satisfaire progressivement ».

Plusieurs citoyens ont exprimé leur satisfaction de l’ouverture de ces nouvelles lignes qui réduiront le temps d’attente au niveau des arrêts de bus

aps

Publié Le : Mardi, 11 Juillet 2017  

 

 

/////////////////////////////////////////////////////

 

Transport dans la capitale

Acquisition de 280 nouveaux bus au profit de l’Etusa 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De nouveaux bus pour couvrir les nouvelles lignes de la capitale

 

Le directeur géneral de l’Etusa déclare que son entreprise envisage de renforcer son parc roulant par l’acquisition de 280 nouveaux bus d’une valeur de près de 6 milliards de dinars.

L’Etablissement de transport urbain et suburbain (Etusa) envisage de renforcer son parc d’autobus à travers l’acquisition de 280 nouveaux bus d’une valeur de près de 6 milliards de dinars, a-t-on appris, hier, du directeur général de l’établissement. La stratégie de l’Etusa, pour le développement du transport public dans la capitale, vise à améliorer les prestations fournies aux citoyens à travers le renforcement de son parc d’autobus, soit par l’affrètement de bus auprès du secteur privé, ou par l’acquisition de nouveaux bus au profit de l’établissement, a déclaré Abdelkader Benmiloud à l’APS.

L’établissement œuvre pour le projet d’acquisition de 100 nouveaux bus à travers un marché d’une valeur de près de 3 milliards de dinars. Les procédures afférentes à ce projet ont été accomplies, en attendant l’approbation de la tutelle pour les accomplir en tant que marché de gré à gré, auquel s’ajoute un deuxième marché d’une valeur équivalente (3 milliards de dinars) qui permettra l’acquisition de 180 autres bus fabriqués par la Société nationale des véhicules industriels (SNVI).

Le plan d’action de l’établissement, qui s’attelle à intensifier son réseau dans la capitale, prévoit des projets d’acquisition d’autres bus supplémentaires de 20 à 25 sièges, le cahier de charges spécial à cette offre étant établi et les procédures nécessaires accomplies en attendant un financement adéquat avant son lancement, sachant que le coût de ce projet s’élève à 136 millions de dinars, précise M. Benmiloud.

Ces projets tendent à être «au diapason de la demande accrue» des autorités locales et des citoyens pour ouvrir d’autres nouvelles lignes de l’Etusa à travers les communes et les quartiers de la capitale, a indiqué M. Benmiloud, ajoutant que la mise en service progressive des nouveaux bus intervient pour renforcer et desservir le réseau et les lignes de transport, notamment dans les nouvelles cités d’habitation. Depuis novembre 2016, l’Etusa a renforcé son parc avec 300 bus, et ce, dans le cadre d’une location de 300 bus chez un opérateur privé.

La mise en service de ces derniers, au début de juillet, a déclenché une contestation des transporteurs contre «la compétition déloyale» exercée par l’opérateur public au niveau des lignes déjà saturées qui ne supportent plus de renforcement. M. Benmiloud a affirmé qu’en application des instructions de la direction des transports, un changement avait été opéré après cette contestation, en retirant 6 lignes relevant de l’Etusa, pour équilibrer l’offre et la demande au sein du secteur des transports tant publics que privés, indiquant que l’Etusa visait à promouvoir le service public et à assurer le transport vers les régions souffrant d’un manque flagrant en matière de moyens de transport.

Il est à noter que l’Etusa avait lancé un appel d’offres national durant le premier semestre de l’année 2015 pour louer des bus relevant du secteur privé et en bénéficier, cependant le projet n’a pas pu se concrétiser  jusqu’à fin 2016, pour infructuosité, avant qu’un opérateur ne remporte l’appel d’offres, ce qui a permis la mise en service de 259 nouveaux bus au niveau de la capitale.

Ces bus ont permis de créer 700 postes d’emploi, un chiffre qui sera revu à la hausse avec la mise en service de nouveaux bus à l’avenir, dans le cadre des projets sus-mentionnés. Tous les bus loués dans le cadre de ce projet seront mis en service à la fin de l’année en cours, a-t-il indiqué. Le parc de l’Etusa représente 10% du secteur des transports à Alger, avec 303 bus destinés au transport public transportant plus de 3 millions de personnes entre habitants et visiteurs d’Alger.

Elle œuvre, à travers ces projets, à s’adapter au changement que connaît le plan de distribution des logements à Alger, notamment après le relogement de plus de 50 000 familles. L’Etusa offre ses services «exceptionnellement» en dehors d’Alger au profit des usagers du train Alger-Zéralda, entré en service ces derniers mois.

Il s’agit de 6 bus de l’Etusa qui démarrent de Zéralda vers la commune de Aïn Tagouraït (Tipasa), en passant par les communes suivantes : Fouka, Douaouda et Bouharoun. Cette ligne a été créée sur instruction du ministère des Transports pour garantir le déplacement des citoyens vers différentes destinations après leur arrivée à la gare ferroviaire de Zéralda. 

El watan

Publié Le le 20.07.17


Etusa: 600 nouveaux bus pour réduire la galère des habitants de la banlieue d’Alger

 

600 nouveaux bus vont entrer en service pour réduire les difficultés de transports notamment pour les communes de la banlieue d’Alger, a indiqué le directeur des transports de la wilaya d’Alger, Rachid Ouazène.

 

 

De nouvelles lignes vont être ouvertes en directions des nouvelles zones d’habitations, comme Sidi Abadallah, a-t-il indiqué. Des autorités de circuler ont commencé à être accordée à 600 bus de l’Etusa, a-t-il précisé dans une déclaration au journal Echourouk.

 Rachid Ouazène a indiqué que Etablissement de Transport Urbain et Suburbain d’Alger (ETUSA) a loué 300 bus en attendant de faire l’acquisition de 300 autres bus pour les mettre en activité prochainement.

 Selon lui, la direction des transports a ouvert des dizaines de lignes nouvelles et d’autres le seront en direction des nouvelles cités notamment la nouvelle ville de Sidi Abdallah.  Alger connait un grave problème d’engorgement automobile que l’offre en hausse en transports en commun ne parvient toujours pas à réduire.

 Le recours aux moyens de transport public est néanmoins en hausse : 20 millions de passagers utilisent le métro, 13 millions le tramway et 7 millions ont recours aux bus de l’ETUSA, selon des chiffres publiés en novembre par APS.

 

  • Maghreb Emergent
  • PUBLIE LE dimanche 5 mars 2017

 


 

Transport urbain / Aïd :

Des navettes de l’Etusa pour la visite des cimetières à Alger

Dans le cadre de sa mission de service public, l’Etusa a innové pour les fêtes de l’Aïd. Il a été décidé de programmer des navettes reliant la capitale et sa banlieue aux différents cimetières de cette grande zone urbaine et périurbaine.

 

L’Aïd El Adha étant un moment propice pour des milliers de familles de se rappeler leurs proches défunts et de se recueillir sur leurs tombes, le transporteur public a mis, durant les deux journées de fête, un programme de dessertes permettant de rejoindre l’ensemble des cimetières de la wilaya d’Alger, qui manque de transport. Ainsi, l’Entreprise de transport urbain et suburbain d’Alger (Etusa) a annoncé à travers un communiqué que des dessertes étaient programmées à travers quatre principales stations, à l’occasion de l’Aïd el Adha. Les bus bleus et blanc de la firme de transport assureront des dessertes régulières et à des heures fixes durant les deux jours de l’Aïd el Adha, vendredi 1er et samedi 2 septembre 2017, pour faciliter les déplacements des citoyens à travers les communes, les grands quartiers et vers les principaux cimetières de la wilaya d’Alger.
Les dessertes vers les cimetières d’El-Alia, de Garidi et d’El Madania ont été programmées à partir des stations du Premier mai, de la place des Martyrs vers les cimetières d’El-Kettar, de Aïn El Benian et de Bouzaréah, et de la station de Chevalley vers les cimetières de Beni Messous et de Dely Ibrahim.
Selon l’Etusa, des dessertes spéciales sont également prévues vers ces lieux à partir de Chaïbia, Birtouta, Sidi M’hamed, Eddalia, Zéralda et Rouiba, rappelant avoir mobilisé ses effectifs chargés de l’exploitation pour de meilleures prestations.
Par ailleurs, il y a lieu de rappeler que l’Etusa prévoit de renforcer sa flotte. Son parc d’autobus sera renforcé avec l’acquisition prochaine de 280 nouveaux bus d’une valeur de près de
6 milliards de dinars.
F. D.

Écrit par Reporters

PUBLIE LE mercredi, 30 août 2017 06:00


Brevet professionnel des transporteurs : L’ETUSA montre la voie

Le centre de formation de l’ETUSA (Etablissement de transport Urbain et Suburbain d’Alger) ouvre ses portes pour dispenser les cours relatifs au brevet professionnel des conducteurs de transport de personnes et marchandises (71 heures pour le transport des personnes, 72 pour le transport de marchandises et 46 heures supplémentaires pour le transport spécifique de matières dangereuses).

 

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/106707

D.R

Le centre de formation de l’ETUSA (Etablissement de transport Urbain et Suburbain d’Alger) ouvre ses portes pour dispenser les cours relatifs au brevet professionnel des conducteurs de transport de personnes et marchandises (71 heures pour le transport des personnes, 72 pour le transport de marchandises et 46 heures supplémentaires pour le transport spécifique de matières dangereuses).
Ayant obtenu son agrément en décembre dernier par le ministère des Travaux publics et des Transports, l’ETUSA a ouvert ses portes pour dispenser les cours relatifs au brevet professionnel des conducteurs de transport de personnes et marchandises, a déclaré Mme Amiar Samia, directrice de la formation à l’ETUSA. Les conducteurs concernés sont tous les titulaires d’un permis de conduire de type C, D ou E. En plus de ce document, il leur est exigé désormais un brevet professionnel avant d’exercer le métier de transporteur.
C’est pour cette raison qu’un arrêté ministériel a été signé entre les deux ministères des Travaux publics et des Transports, le 19 mai dernier, fixant les conditions et les modalités de formation pour l’obtention du brevet professionnel des conducteurs de véhicules de transport de personnes et de marchandises. Il s’agit d’un certificat d’aptitude délivré à tout conducteur détenteur de l’une des catégories de permis de conduire C, D et E et ayant subi avec succès une formation initiale qualifiante dans l’une des spécialités relatifs au transport de personnes et transport de marchandises. Toutefois, le transport des matières dangereuses ne peut être assuré que par des conducteurs détenteurs d’un brevet professionnel de transport de marchandises. Il est subordonné à l’obtention d’une attestation justifiant une formation de ces derniers dans le domaine du transport des matières dangereuses. Cependant, Mme Amiar Samia, précise que l’ETUSA n’est pas actuellement habilité à assurer la formation relative au transport des matières dangereuses.
Ainsi, ce brevet professionnel s’effectue à travers une formation initiale de 71 heures pour le transport des personnes, 72 pour le transport de marchandises et 46 heures supplémentaires pour le transport spécifique de matières dangereuses pour les conducteurs ayant suivi avec succès la formation initiale de transport de marchandises et ce, conformément aux programmes arrêtés ainsi qu’une mise à niveau des connaissances, dans le cadre d’une formation continue toutes les cinq années.
S’agissant de la formation initiale qui sera assurée par des inspecteurs ou ingénieurs en transports terrestres, inspecteurs des permis de conduire et sécurité routière, agents en mécanique, électricité, industrie et mines, de la protection civile ou tous autres cadres ou agents ayant des qualifications en rapport avec les modules à dispenser, cette formation initiale s’effectue en deux phases : une formation théorique qui s’étale sur 10 jours, soit 59 heures, cas de la spécialité transport de personnes ou transport de marchandises et porte sur la dimension de transport et l’aspect réglementaire, les notions techniques des véhicules, la prévention et la sécurité ainsi que l’art de bien se conduire et une formation pratique qui s’étale sur 5 jours, soit 12 heures pour le transport de personnes et 6 jours soit 18 heures pour le transport de marchandises et qui porte sur les techniques de conduite d’un véhicule de transport de personnes ou d’un véhicule lourd de transport de marchandises. Pour sa part, la spécialité transport spécifique de matières dangereuses qui s’étale sur 9 jours, soit 46 heures, est concerné par 4 modules sur la formation de base des matières dangereuses et la spécialisation pour le transport en citernes, des explosifs de la classe 1 et le transport de matières radioactives de la classe 7.
Concernant la formation continue, 2 modules en 5 jours, soit 30 heures, d’actualisation des connaissances sur la réglementation et la sécurité routière, cas du transport des personnes ou transport de marchandises et 2 modules en 2 jours, soit 10 heures, d’actualisation des connaissances sur l’aspect réglementaire et technique cas de transport spécifique de matières dangereuses.
A qui est destinée cette formation ? rappelle Mme  Amiar Samia, tout conducteur détenteur d’un permis de conduire de l’une des catégories C, D, et E, est tenu de se conformer aux dispositions de l’arrêté en question dans un délai qui ne saurait dépasser  trente-six mois, à compter de sa date de publication au Journal Officiel, c’est une obligation pour tout recrutement de chauffeurs qui doivent accompagner leur permis de conduite de ce brevet professionnel et ceux qui sont en exercice doivent s’allier à cette nouvelle législation également, sinon des sanctions seront prises à leur égard s’ils dépassent le délai requis.
Quelles sont les moyens humains et pédagogiques de l’ETUSA pour lancer cette formation et quand ? la directrice de la formation répond que  six salles sont destinées à la formation  théorique à raison de 15 stagiaires et 4 circuits d’examen pour la formation pratique en plus de la voie publique, les contrats des enseignants sont signés, les spécimens des contrats candidats sont prêts, les manuels des cours validés par le ministère et les salles sont équipés de tous les moyens pédagogiques qui offrent une formation de qualité et puis l’ETUSA est en phase de prospection, invite les sociétés de transports et les particuliers à joindre ses salles pour lancer cette formation dans les meilleurs délais dès que les groupes sont formés.
Et pour s’inscrire, les candidats doivent déposer auprès du centre de formation un dossier comprenant, une demande manuscrite mentionnant la spécialité choisie, deux photographies d’identité récentes, une copie du permis de conduire, justifier d’un niveau scolaire et d’un brevet professionnel de transport de marchandises en cours de validité pour le transport spécifique des matières dangereuses, des certificats médicaux, attestant d’une bonne condition physique et acuité visuelle, établis par un médecin généraliste, phtisiologue et ophtalmologue, une carte de séjour en cours de validité, durant toute la durée de la formation, pour les étrangers, les frais d’inscription à la formation initiale qui sont fixés à 45.000 DA pour de transport de personnes et de marchandises et 20.000 DA pour le transport de matières dangereuses.
Pour conclure, le renouvellement du brevet professionnel de transport de personnes et de marchandises et de l’attestation pour le transport spécifique des matières dangereuses s’effectue à travers une mise à niveau des connaissances, dans le cadre d’une formation continue toutes les cinq années. La formation continue peut être assurée durant les six derniers mois précédant l’expiration de la validité desdits documents.
D’autre part, Mme Amiar Samia souligne que les conducteurs en exercice doivent se rapprocher du centre de formation de l’ETUSA (21 rue Alfred de Musset à la rue Mohamed Belouizdad), le plus rapidement possible, où des propositions commerciales  attrayantes pour les premiers inscrits, et que  les transporteurs et entreprises intéressés par cette disposition ont un délai de trois ans pour s’allier à la nouvelle législation.


Boutafennouchet Saida

 

21-03-2017

el moudjahid

 

 

 

////////////////////////////////////////////////////////////

Alger : L’Etusa renforce ses navettes vers les Sablettes

 

 

L’Etablissement public de transport urbain et suburbain d’Alger (ETUSA) renforcera à partir du dimanche 11 juin en cours ses navettes bus en direction des Sablettes afin de répondre à la demande en matière de déplacement dans la capitale durant le Ramadhan, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Ainsi, les navettes bus seront renforcées avec comme points de départs les stations de la Place du 1er mai, Bachdjerah, la Place des Martyrs,  Grande-Poste, Ben Aknoun et d’El Harrach vers ce lieu de loisirs.

Le premier départ après la rupture du jeûne (f’tour) est prévu à 21h, ajoute le transporteur public urbain d’Alger.

Pour rappel, en réponse à la forte demande en matière de transport durant le mois de Ramadhan, L’Etusa a établi un aménagement horaire qui permet à ses usagers de se déplacer sur l’ensemble du réseau de la capitale habituellement desservie avec un service de nuit spécial.

Les banlieues Est, Ouest et Sud de la capitale, à savoir les secteurs de Dergana, de Zeralda et de Hamadi, sont également concernées par ce programme.

Pendant les jours ouvrables (du dimanche à jeudi), le réseau bus de l’Etusa couvre un total de 90 lignes régulières dont 25 du réseau affrètement.

Ainsi, le service Jour est programmé sur une plage horaire avec un premier départ à 5h30 et le dernier départ à 19h05.

Quant au service de Nuit, le premier départ après la rupture du jeûne est programmé à 21h tandis que le dernier départ est prévu à 2h00 du matin.

Durant le week-end (vendredi et samedi), le réseau est renforcé par trois (3) autres lignes qui sont réajustées en fonction des besoins du trafic réel.

  •    APS
  • dimanche 11 juin 2017 17:36

 

 

////////////////////////////////////


RAMADHAN: ETUSA ASSURE LE TRANSPORT JUSQU’À 2 H DU MATIN

 

Le transport urbain public par bus dans la capital sera assuré durant les soirées du mois de Ramadhan jusqu’à 2h du matin, indique dimanche lundi la radio algérienne qui cite un communiqué de l’Etablissement de transport urbain et suburbain d’Alger (Etusa).

« A l’occasion de l’avènement du mois de Ramadhan, l’Etusa informe ses aimables usagers que ses bus les accompagneront tout au long des soirées de ce mois sacré jusqu’à 2 h du matin », précise l’Etusa dans un communiqué

Site ALG 24

PUBLIE LE / 6 JUIN 2017

حافلات ”إيتوزا” تنقذ الموقف

عانى المواطنون في العديد من الولايات خلال أيام عيد الأضحى من غياب وسائل النقل، بعد رفض العديد من الخواص تطبيق تعليمات وزير النقل، القاضية بضرورة توفير النقل وتسهيل خدماته خلال أيام عيد الأضحى، وفرضوا منطقهم الخاص، حيث عانى المسافرون الأمرين عبر جل مناطق الوطن بسبب غياب وسائل النقل خاصة الحافلات، وبقي هؤلاء في المواقف والمحطات ينتظرون لساعات حافلات لم تأت، باستثناء حافلات إيتوزا التي حفظت ماء الوجه وأنقذت الناس، فهل ستتخذ الوزارة إجراءات ردعية ضد هؤلاء الناقلين

 

  

ETUSA à travers  les Chaînes TV

Aller à la barre d’outils